dessin-fleurs-prairies-champs-bois-plantain-lanceole-plantago-lanceolata-bonne-femme
Medicinal Plants

Les simples et leur usage : le plantain lancéolé

Written by on February 9, 2017

Le plantain lancéolé 

Plantago lanceolata
Herbe à 5 coutures, queue de rat, pain d’oiseau

Le plantain lancéolé fut depuis toujours une bénédiction pour les hommes. Son cousin le grand plantain possède les mêmes propriétés positives et est utilisé exactement de la même façon. Tous les deux se trouvent sur tous les sentiers champêtres et les lisières, dans les fossés et les terres incultes humides, et ils se retrouvent presque dans le monde entier.

La cueillette

Ce sont les feuilles qui vous aideront à l’identifier, cinq nervures parallèles en rosette, elles partent directement du sol en un même point. Ces cinq nervures semblent vouloir retenir les parties de la feuille (déchirez-en une et vous verrez). On récolte les feuilles presque toute l’année. Comme elles sont riches en eau, il est préférable de les couper un peu avant le séchage. Il faudra les stocker bien au sec sinon elles risquent de noircir rapidement. Les graines (très recherchées par de nombreux oiseaux ) sont récoltées en ramassant les épis mûrs.

Les vertus médicinales  

Antibactérien et anti-inflammatoire, le plantain est efficace, par voie interne, pour lutter contre les inflammations des voies respiratoires.

Décongestionnant ophtalmique, la feuille de plantain peut être utilisée en phytothérapie pour ses bienfaits pour les yeux. La feuille de plantain renferme également des mucilages aux propriétés adoucissantes et émollientes.

Emollient et antitussif, le plantain, grâce à son mucilage contenu en quantités relativement élevées dans ses graines, présente des propriétés antitussives, adoucissantes, émollientes et facilite l’expectoration. Il peut être employé, par voie externe, sous plusieurs formes (jus, gargarisme, bains d’œil…) afin de soigner la gêne oculaire, les abcès, les ulcères et les piqûres d’insectes.

Nutritif, certains peuples du désert utilisent les graines de plantain mélangées avec de l’orge et réduites en farine afin de préparer du pain riche d’un point de vue nutritionnel.

Calmant et hémostatique, le plantain a une activité rapide sur les blessures. Ses feuilles sont bien souvent utilisées en pansement en cas de coupure et pour calmer les piqûres d’insectes et les démangeaisons de l’ortie piquante.

Adoucissantes, les graines de plantain sont très appréciées en cosmétique. Elles sont transformées en extrait aqueux aux pouvoirs hydratants et réparateurs remarquables. Les graines du plantain contiennent, en effet, en abondance dans leur tégument un mucilage, qui a la propriété de protéger contre les agressions externes et d’adoucir l’épiderme. Le plantain se distingue par sa douceur et par son activité reconstituante des peaux acnéiques.

Le plantain est surtout utilisé en cas de maladies des organes respiratoires (engorgement des poumons, toux, coqueluche, asthme pulmonaire, tuberculose pulmonaire)
Il purifie le sang, les poumons et l’estomac (le sirop de plantain purifie le sang de toutes ses impuretés et substances toxiques, voir recette plus bas ).

De tous temps, les paysans l’ont utilisée comme vulnéraire,  les feuilles fraîches broyées aidant considérablement en cas d’écorchures, de coupures, de piqûres de guêpe d’ortie et d’insectes, et même de morsure de chien ou de serpent faute de mieux dans les premières minutes.
Les feuilles de plantain posées dans les chaussures éviteront ou soigneront les ampoules que l’on se fait en marchant.
Selon Maria Treben « les feuilles écrasées de plantain peuvent guérir toute plaie, même vieille de dix ans. »

Infusion
Ebouillanter seulement 1 cuillerée à café de feuilles avec un quart de litre d’eau, laisser infuser brièvement.

Cataplasme de feuilles
Laver des feuilles fraîches de plantain lancéolé et de grand plantain, les broyer sur une planche avec un rouleau à pâtisserie pour en faire une bouillir de feuilles, et poser sur la partie malade.

Sirop (purifiant)
Réaliser une bouillie avec quatre poignées bombées de feuilles saines tendres et lavées de plantain. Ajouter à cela un peu d’eau afin que cela ne colle pas; 300 gr de sucre brun bio , et 250 gr de miel bio. On laisse la préparation cuire à feu doux en tournant constamment, jusqu’à la formation d’un liquide assez épais. Lorsqu’il est encore chaud, remplir une bouteille ou un bocal de ce liquide, puis le placer au réfrigérateur. Prendre une cuillère à soupe de ce sirop avant chaque repas (une cuillère à café pour les enfants). (Maria Treben)

Baume au plantain pour les piqures d’insectes en tous genre, d’ortie, les ampoules et certaines réactions allergiques ( antiallergique et antivenimeux)

La macération huileuse
– Ramasser plusieurs poignées de feuilles de plantain jeunes et non abîmées, dans un lieu sain et exempt de pollution.
– Faites sécher ces feuilles le temps nécéssaire, dans un endroit sec, chaud et aéré, à l’abri de la poussière (il est aussi possible d’utiliser la plante fraîche pour la macération mais il y a plus de risque de rancissement si la macération n’et pas bien aérée).
– Remplir un bocal de ces feuilles, et recouvrir d’une huile végétale (olive, jojoba, coco…).
– Laisser macérer trois semaines à la lumière du soleil (soleil du matin), ne pas exposer à la lumière lunaire.

Le baume
-Pour un baume d’une bonne consistance, les proportions adaptées selon moi sont 10% de cire d’abeille ( bio ) pour 90 % d’huile végétale (bio ). A vous de faire vos tests!
– Faire fondre la cire d’abeille dans un récipient en verre au bain marie, à feu doux.
– Arrêter le feu, et ajouter l’huile de macération de plantain, tourner énergiquement avec un petit fouet.
– Hors du bain marie, rajouter rapidement si on le désire un peu d’huile essentielle de lavande ( entre 5 et 10 gouttes pour 100 gr à peu près selon votre sensibilité ) et tourner.
– Conditionner dans des pots en verre, préalablement nettoyés et désinfectés à l’alcool ou autre.
– Il est possible de rajouter de la vitamine E en même temps que la lavande pour que le baume tienne plus longtemps.

La cuisine 

Les jeunes feuilles sont comestibles, crues ou cuites. Elles ont un léger goût de champignon, tout comme les jeunes épis (pas encore fleuris) qui donneront une saveur appréciable à toutes vos salades! Le plantain possède de grandes valeurs nutritionnelles, il est riche en vitamine C, calcium, protéines, et zinc. Il est possible de consommer les graines, mais attention à leurs propriétés laxatives!

FIN

heliotherapy

Therapeutic exposure to sunlight.
insolation
Subscribe to Newsletter

February 1, 2017

February 19, 2017